Machete VS. The Expendables

En réponse à un commentaire de Jack Slater suite au sujet sur Machete, j’ai décidé d’en faire un sujet à part entière. Machete en est toujours à l’état de projet, tandis que The Expendables est en post-prod.

Sans toutefois contredire son propos (je suis à 99% d’accord), mon idée n’était pas, comme pourrait le suggérer le titre, de lancer un débat sur une éventuelle guerre d’audience, ou un concours de celui qui a la plus grosse entre les deux mais que – dans la droite ligne du back-to-back features de Grindhouse – on va avoir droit à deux putains de films qui pourraient gentiment se tirer la bourre, comme Sly et Arnie dans les 80s. L’un sortait Rambo, l’autre Predator, le premier récidivait avec Rambo 2, le dernier surenchérissait avec Commando

conanQuoi ? Un remake de Conan ?!

Sans être “fan” de Rodriguez (sa filmo est trop inégale), force est de constater que le mec a du talent, mais aussi une paire de couille. Balancer, à l’époque où, comme tu l’as très bien dit, le cinéma d’action est aseptisé, inutile et décérébré, un truc comme Planet Terror, nanar volontaire mais ludique, ultragore et jouissif du début à la fin, c’est la preuve qu’il est, avec Tarantino ou Carnahan, un vrai fan du cinéma 70s-80s ! Et de la même manière, John Rambo est la marque d’un vrai cinéaste, le genre qui n’a pas peur d’emmener son public là où il veut l’emmener – en l’occurrence une pièce sombre où il va lui casser littéralement la gueule – sans craindre de choquer un public qui ne croyait plus que ce genre de films pouvait exister, ou d’affliger les critiques qui croyait avoir enterré ce cinéma des années auparavant en (ab)usant des pires qualificatifs afin de rassurer leurs lecteurs. Moralisateurs anti-hédonistes qui ne comprennent pas l’aspect orgasmique et malsain et cathartique et fascinant, intrinsèque au spectacle gratuit d’un second couteau réduit en charpie à la mitrailleuse. Scribouillards pédants qui préfèrent se branler sur le sous-texte social d’un Dawn Of The Dead pendant que le vrai cinéphile va quant à lui bander en voyant des têtes exploser et des jugulaires arrachées.


Je dis simplement l’un et l’autre vont nous ramener à la bonne époque où le ciné et la télé relayaient l’école dans notre éducation. Robocop nous montrait l’effet d’impacts de balles sur un corps humain, McGuyver nous expliquait la confection d’une bombe, L’Arme Fatale nous donnait l’astuce pour se passer d’un docteur lorsqu’on se disloque l’épaule, Passager 57 nous montrait qu’il fallait pas déconner avec la loi de la gravité, Nico nous filait quelques cours d’aïkido, enfin Commando, Rambo(s) et Predator nous exposaient leurs leçons de géopolitique et nous disait de nous méfier de l’Amérique du Sud…

Et encore une fois, The Expendables racontera comment une bande de mercenaires s’en vont renverser un dictateur sud-américain campé par David Zayas (Dexter, Oz). Et je dois dire que j’attends avec impatience de voir si Stallone va maintenir sa lancée entreprise avec l’émouvant Rocky Balboa et le pétulant John Rambo. Et de voir si après le jubilastique Planet Terror et le stylé Sin City, Rodriguez fera mouche avec Machete, qui avec des noms comme Jonah Hill (Superbad) et Steven Seagal, et maintenant Tom Savini et Lindsay Lohan, se veut forcement plus second degré que The Expendables, qui avec ses has-been retrouvant le feu sacré (Rourke, Roberts) ses perdus de vue (Li, Lundgren), et son sang neuf (Austin et Statham), est plus dans l’ambiance Sept Mercenaires que dans le délire Ocean’s Twelve.

Mais une chose est sure, qu’il s’agisse d’un hommage sérieux ou d’un pastiche hardcore, on va retrouver nos vieilles tronches préférées, et ce cachet 80s, à la fois excessif dans la violence graphique et sans fioriture dans la mise en scène. Pas de putains d’explosions en images de synthèse, et pas de montage fait par un stagiaire consanguin et épileptique. En espérant que ça conduise à la résurgence de l’essence, de l’hémoglobine, du vrai, du pur, du dur !

Sur ce, je conclurai par une explosion:

MV5BMTcyNDk1MTk4MF5BMl5BanBnXkFtZTcwMDk1NDI1Mg

4 thoughts on “Machete VS. The Expendables”

  1. Excellent article (j’adore ta conclusion)!

    Je ne peux m’empêcher d’accoler une (en fait 2) news qui me ravit et que je vient d’apprendre.
    Et bien saches que l’acteur Tom Arnold vient d’annoncer qu’un projet était prévu pour que l’autrichien retrouve James Cameron après son mandat, qui coïnciderait à peu près à la sortie de Avatar. On parle de True Lies 2, mais pas d’annonce officielle pour l’instant.

    Comme quoi Schwarzy en a ptêt assez que Sly lui tire la bourre au ciné, et qu’il doit être assez jaloux du succès de son pote, ce qui a dû lui donner des idées. J’espère que ça se fera, je suis confiant (et super-excité, Cameron et Schwarzy c’est du tout bon !).`
    Et pendant ce temps, alors qu’on nous dit que si The Expendables rencontre le succès une trilogie est prévue, on nous annonce qu’un “Cliffhanger 2: The Dam” est prévue avec Sly devant la caméra (et derrière selon les rumeurs)!
    Et pour couronner le tout, Van Damme a écrit et réalisé son nouveau film The Eagle Path (bon ok, j’rigole…. quoique)!

    Franchement, ça sent pas bon les 80’s tout ça ?

    1. Ravi que l’explosion finale te plaise (Eric Roberts semble adorer se faire mal)

      Hélas (oui hélas) je suis au courant depuis un moment pour ce “True Lies 2” mais la raison pour laquelle j’évite de parler de rumeurs c’est que cette “news” (comme tu te plais à dire) vient d’un type qu’il faut pas trop prendre au sérieux. Même s’il le dit au NY Times, sa parole vaut pas grand chose, mais ça ne coute rien d’espérer.

      http://www.pajiba.com/trade_news/dark-crystal-remake.php

  2. Et le nouveau “Predators” devrait être un reboot de la franchise (“Predators” avec un S) malgré le désir farouche de Rodrigo d’avoir Schwarzy dans son cast. Le tout est de savoir s’il le veut pour le caméo-clin d’œil aux fans, s’il aura un rôle subalterne servant de fil conducteur et de filiation, où s’il aura le rôle principal !

    En tout cas après 7 ans de gouverneur Schwarzy (62 ans) a plus du tout la forme physique qu’il avait sur T3 (pour lequel il s’était entraîné comme un ouf), et il faudrait qu’il reprenne les haltères s’il veut pouvoir concurrencer Sly (63 ans et des pecs durs comme mes coudes)…

  3. En même temps, en me relisant, je me rend compte que je m’emporte, les reaganites dégueulasses du style Portés Disparus III méritaient évidemment d’être jetées aux ordures, et des pépites nanardes comme Commando ont aujourd’hui même de la part des critiques dites “sérieuses” des coups de chapeau amusés.

    Maintenant, ça commence à me casser les coudes que Hollywood soit tellement en panne d’inspiration que piller les souvenirs de notre enfance et se torcher avec soit devenu sa spécialité.

    Bien que ça me rassure d’avoir un type comme Rodriguez à la barre de Predators, je comprend toujours pas comment ce kyste putréfié de Marcus Nispel a été choisi pour remaker Conan…

    Putain y’a plus d’justice.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s