(500) Days Of Summer – Clip

En cette piteuse année 2009 (excepté Star Trek et Harry Potter dans la catégorie blockbuster et Sunshine Cleaning et Gran Torino dans la catégorie auteur) peu de films m’auront excité ou fait me sortir les doigts du nez à la vision d’une bande-annonce ou du film lui-même… Si ce n’est (500) Days of Summer.

Vu que les rom-com (comprenez comédie romantique) sont légions mais interchangeables, c’est plutôt enthousiasmant lorsque sort une réussite du genre. Et bien que je ne puisse me fier qu’aux critiques US, ainsi qu’à mon instinct de cinéphile et ma paralysie des zygomatiques après la vision du trailer, je sais déjà que le film, une comédie romantique originale, drôle et triste, cynique et sarcastique, portée par un réalisateur doué (Marc Webb) et un duo d’acteur talentueux, est une merveille.

MV5BMjA0OTc4NjYwMF5BMl5BanBnXkFtZTcwMjA3ODYyMg_002

Zooey Deschanel, avec ses chansons absurdes et son charme de fée punk, réussit à faire du willferrellesque Elf et du piteux Yes Man de meilleurs films (elle n’a rien pu faire par contre, et on peut comprendre, pour le nanartastique The Happening) . Et malgré son pauvre flair filmographique (change d’agent Zooey !) et le fait qu’elle réussit à être pire que Mark Wahlberg dans The Happening (ce qui est vraiment un exploit dans le domaine du bad actressin’), je n’arrive pas à être objectif. Elle sera à jamais celle (avec Danny McBride) qui m’aura fait tenir tout au long du chiant à mourir – et pourtant ensensé – All The Real Girls, dans lequel elle rayonnait. Cette actrice/chanteuse/compositrice est divine, et je veux qu’elle soit mienne.

Hum… et 2, Joseph Gordon-Levitt. Sérieux si vous savez pas qui est JGL, checkez imdb, ne comptez pas sur moi pour vous expliquer que ce mec est acteur depuis ses 7 ans – notamment dans Beethoven (le saint-Bernard, pas le compositeur) – que son premier grand rôle remonte à Et Au Milieu Coule Une Rivière (‘me fait toujours pas à ce titre, on dirait le nom d’un film nopor) qu’il a ensuite roulé une pelle à Eric Foreman dans That ’70s Show après avoir – et surtout – été  un des héros de l’autre série de Bonnie et Terry Turner, 3rd Rock From The Sun, et qu’après ça, il s’est plutôt orienté films indépendants, dont quelques uns des plus remarquables (Mysterious Skin et Brick), et que cet été il joue non seulement dans la rom-com indé suscitée, mais aussi dans GI Joe ! …et merde. D’accord oubliez imdb, mais surtout, si ce n’est pas déjà fait, matez Brick.

Non mais vraiment allez-y j’attends…

En attendant, je me mate en boucle ce clip réalisé par Mark Webb, du groupe de Zooey Deschanel et M. Ward, She & Him.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s