The LEGO® movie

Pourquoi pas, j’ai envie de dire, pourquoi pas putain ? Après Bazooka Joe®, Uno®, Monopoly®, Destin®, Viewmaster®, et Boggle®, pourquoi pas un film sur les LEGO® ?!

Christophe_4661b649bdc87

Et oui les amis, probablement qu’après le succès de Transformers et G.I. Joe (qui aura une suite youpiii !), les gens à Warner Bros n’ont rien trouvé de mieux, et par mieux je veux dire pire, que de réaliser un autre de nos fantasmes enfantins, et par là j’entends une nouvelle manière de violer notre enfance (notre adolescence ne leur suffit pas) en faisant un film sur les célèbres briques de construction en plastique.

Un film. Sur des petites briques en plastiques.

On peut se demander ce qui nous attend après ça…

Un film basé sur Mon Téléphone Secret® ? Déjà vu ? Alors un film sur le Télécran® ? Un film sur Jenga® ? Oh, un film basé sur le TOMY TurninTurboDashboard® ?! Peut-être. Cette idée pourrait me rendre riche ? Jumanji et Godzilla, respectivement un film sur des enfants qui jouent à un jeu magique, et un film fait par un enfant, sur un monstre qui casse tout ! nous y avaient préparé.  Il faut se rendre à l’évidence, la fin du monde est proche.

Non mais sérieux. Transformers et G.I. Joe avaient au moins le “mérite” d’avoir une histoire, une histoire certes inspirée par des dessins-animés nés du cerveau malade de scénaristes et d’un directeur de marketing de Hasbro au bout du rouleau. Une histoire à partir de laquelle des producteurs ont engendré un truc difforme et décerebré qui se fait passer pour un scénario. Mais une histoire tout de même. Or, je vous le demande, à quoi pourrait bien ressembler un putain de bordel de film sur des putains de Legos ?!

Et c’est là la beauté du truc, les studios l’ont compris maintenant, et ce grâces à toutes les pauvres feignasses intellectuelles d’attardés mentaux obsédés sexuels qui sont allés voir les deux Transformers, on peut se passer d’un scénario, puisqu’il suffit de leur balancer des seins qui bougent au ralenti, et des explosions qui vrillent les oreilles, et un singe trisomique endormi sur une machine à écrire. Car bientôt, les salles de cinéma ne projetteront plus que ça, et les marchandes de pop-corn vendront des serviettes en papier, pour essuyer le liquide fait de cerveau et de salive s’écoulant des orifices.

1197358924_lego-art

Putain, ils n’ont literralement plus aucune idée. Un film sur des briques en plastique. Fuck it, let’s do it ! La tristesse. Allez, moi je retourne écrire mon scénario. C’est une comédie romantique qui raconte l’histoire d’amour impossible entre Malabar et Mamie Nova, et le triangle amoureux qui se forme avec le Géant Vert.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s