Le nouveau visage de Machete

Déception. Machete, d’heures en heures, semble trahir sa bande-annonce.

Rodriguez dit beaucoup de choses – il est annoncé sur une tripotée de projets c’est donc assez difficile de prendre sa parole au sérieux.

Et pourtant, Machete, annoncé en avril dernier, est entré en production cette semaine avec Rodriguez co-réalisant avec son protégé Ethan Maniquis, et Danny Trejo reprenant le rôle-titre, Cheech Marin et Jeff Fahey reprenant les leurs (yessss !) Variety a aussi confirmé Michelle Rodriguez, Jessica Alba, Lindsay Lohan, et, wait for it… Steven Seagal et Don Johnson. N’en jetez plus ! Si Variety confirme De Niro, mais pas IMDb, cela ne doit pas mettre un frein à notre excitation… Étant donné qu’à la base, la fausse-bande annonce voulait simplement parodier l’aspect gratuit de certains films estampillé cinéma de quartier des 70s. C’était sans compter le charisme bourrin de Trejo et le génie (oui, il faut le dire) de Robert, qui on montré un tel niveau de badasserie que la blague méritait un film.

Seul bémol, et sans vouloir tomber dans la misogynie, les actrices. Michelle Rodriguez ne m’inquiète pas vraiment, parce que même si elle est capable du pire (Lost) elle est aussi capable du meilleur (Girlfight), bref dans le genre badass, elle assure.

Non, celles qui m’inquiètent sont Jessica Alba, et Lindsay Lohan. Autant la présence de la première ne m’étonne pas, vu qu’elle était déjà présente dans Sin City – et puis je l’adorais dans Flipper – et qu’elle peut être une bonne act… Non, vraiment la seule raison pour laquelle Rodriguez l’a foutu dans ce film – tout comme dans Sin City – c’est parce que, permettez-moi l’expression, elle est plutôt jolie.

En revanche je ne comprends pas vraiment la raison qui pourrais le pousser a prendre le pari de relancer la carrière de la Lohan. Elle est en principe sensée participer au truc à trois avec sa daronne et Machete, plan nichon compris. On sait que Alba ne jouera pas ce rôle, vu sa clause de non-nudité (!) mais Lohan n’en a plus grand chose à foutre, après les photos officielles de sa spectaculaire poitrine dans Playboy, et celles, officieuses, de son pubis dans les tabloïds. Ça pourrait être son comeback, parce que contrairement à cette salope d’Alba – qui ne mériterait que des rôles à poil et sans dialogues – elle a du talent, ou du moins de la personnalité. Il suffit de se rematter Mean Girls, qui avait certes l’avantage d’avoir été écrit par Tina Fey. Il faut vous dire qui est Tina Fey ?! J’espère bien…

Alors si j’avoue une part de scepticisme quant à la distribution féminine du film, maintenant le scénario semble en subir les conséquences.

Machete (Danny Trejo, Heat) sera donc employé par un baron de la drogue (Steven Seagal, Under Siege) via un commanditaire (Jeff Fahey, Planet Terror) pour éliminer un sénateur corrompu (Robert De Niro, Meet The Fockers). Piégé et laissé pour mort, Machete ourdira sa vengeance avec l’aide du padre (Cheech Marin, From Dusk Till Down) et d’une hipster (!) fanatique des armes à feu (Michelle Rodriguez, Fast & Furious). Jessica Alba (Sin City) jouera un agent de l’immigration et Lindsay Lohan (Mean Girls) la fille de Fahey On ne sait rien par contre en ce qui concerne Jonah Hill (Superbad) d’une part, et Don Johnson (Nash Bridges) d’autre part, mais une chose est sure, les femmes compliquent toujours tout.

4 thoughts on “Le nouveau visage de Machete”

  1. Robert balance sur Lohan ! Ils ont pas intérêt a se croiser sur le set, De Niro a l’air pas trop l’aimer… Et je le comprends ! Mais sinon je suis pas plus excité que ça (comme je l’ai dit dans s’autres articles concernant Machete) le casting étant composé de gros has-been à part De Niro et Alba. Mais je ne suis pas contre être surpris, surtout par Steven “Fat Ass” Seagal, même s’il n’a pas l’humilité d’un Van Damme version “JCVD” !

    1. Au temps pour moi, De Niro n’est pas “officialisé” donc je me rétracte, comme toi à la fin du coït.

      Mais on s’en fout qu’il la déteste de toute façon, c’est pas un site qui cautionne les rumeurs et rentre dans le jeu de la presse people. Où tu vas avec “De Niro a l’air pas trop l’aimer (sic!)” ? Et puis arrête avec ta mauvaise foi. En quoi Fahey et Johnson sont plus has-been que Lundgren (qui n’a par ailleurs jamais joué dans un seul bon film (ne dis pas Blackjack !) ou Roberts (idem excepté The Dark Knight)…

  2. C’est toi qui annonce De Niro avant de dire que c’est des conneries ! Encore un blog qui relaye des conneries sans les vérifier… Et pourquoi tu compares le cast de Machete à Lundgren ? Lundgren joue pas dans le film que je sache !

    T’essayes de faire une comparaison qui n’a pas lieu: Rodriguez caste des acteurs has-been, tandis que Stallone pour The Expendables a pris les meilleurs de son domaine.
    Alors peut-être qu’on peut trouver Lundgren has-been, mais il reste un des numéros 1 de l’action décérébrée qu’on le veuille ou non; et dans ce sens, il n’est pas du tout has-been car star dans son domaine, soit la série B d’action. Le traiter d’has-been signifierait que sa popularité a baissé depuis son 1er film, ce qui est faux vu qu’elle a augmenté jusqu’à faire de lui un acteur de 1ers rôles (certes de seconde zone, mais néanmoins 1er rôle).

    Les acteurs de Machete, Alba et De Niro (si confirmé) exceptés sont des gros has-been dans le sens ou ce sont des mecs qui sont bons qu’à jouer des tout petits rôles. Il n’ont aucun rôle notable qui pourrait provoquer en moi une excitation comparable à celle née de la réunion des badasses du film d’action ricain des 80’s-90’s.

    1. Et bien !

      … Excuse-moi d’te dire ça mon p’tit José mais tu confonds un peu tout. tu fais un amalgame entre la ringardise et la classe. Tu es fou.

      Je ne faisais pas de comparaison, je disais juste que dans un cas comme dans l’autre, d’anciennes gloires (ce terme te satisfera davantage) refont surface. Mais afin de te répondre et de t’édifier (vu que tu sembles ne pas vraiment comprendre les termes que tu emploies) sache que tes arguments concernant Dolph Lundgren pourraient aussi bien valoir pour Steven Seagal. Peu importe leurs rôles, ces mecs étaient des stars. Seagal était le protagoniste, il a apporté un style (pour ce qu’il vaut) au cinéma d’action. Lundgren, avec sa tête de méchant, était l’antagoniste, et si tu parles de leur popularité, non seulement celle de Seagal a perduré en comparaison, mais Lundgren n’est surtout connu que pour Rocky 4 et Universal Soldier, qui, comme Under Siege ou Hard To Kill) sont loin d’être des chefs d’œuvre. Reste qu’ils ont tout de même conduit à leur starification. Lundgren – qui a après ça échoué en héros dans The Punisher et dans Les Maîtres de L’Univers – et Seagal en sont aujourd’hui réduits, comme JCVD, à jouer dans des direct-to-video, réalisés par des tacherons, avec des moyens ridicules, et dont la présence sur la jaquette justifie à elle seule que de tels films se fassent, ce qui fait d’eux des has-beens, POINT ! Ils ont été, et ne sont plus. Désolé d’en arriver à l’explication étymologique, mais là, ta mauvaise foi est fatigante. Le terme n’a absolument rien à voir avec un premier ou un second rôle. Trejo et Marin sont ce qu’on appelle des character-actors, ils sont pris pour leurs gueule et le truc qu’ils peuvent apporter à un personnage secondaire. C’est d’ailleurs trippant que Trejo soit pour une fois le héros d’un film.

      La différence – et c’est là où je te rejoindrais – c’est que The Expendables se pare d’un cast aux allures de fantasme de fan d’actionner des 80s, avec Dolph Lundgren, Jet Li, Sylvester Stallone (sans oublier Jason Statham) tandis que Machete est conçu dans le but d’être ringard, c’était déjà le principe dans Grindhouse, la bande annonce d’un film qui pourrait sortir du fond des rayons de VHS de Comod.

      Mais acteurs has-been ne veut pas dire ratés ou nuls (Fahey l’a prouvé dans Planet Terror et dans Lost, et Eric Roberts, si il n’a vraiment jamais été reconnu, avait, et a toujours, un putain de talent) et même si De Niro n’est plus que l’ombre de lui-même (il faut bien le dire) et Alba n’a aucune crédibilité en tant qu’actrice (on le sait), et que l’on peut penser ce qu’on veut de Lindsay Lohan ou Michelle Rodriguez, voir Seagal et Trejo et tout ce petit monde s’entretuer, sera tout aussi fantasmagorique.

      L’idée qui motive Machete n’est pas la même que celle qui motive The Expendables. Le premier se veut second degré, avec des acteurs des nanars des 80s dans un faux-nanar. Le second (que j’affectionne tout autant) se veut premier degré, il croit en son script simpliste, en son aura reaganienne, et en sa distribution testostéroneuse. Stallone va le porter comme son Rambo 4, et il n’en fera qu’un meilleur film. Rodriguez se rangeant peut-être trop facilement (lâchement) dans la parodie, va s’amuser avec ses personnages et ses carnages, et ne résultera qu’un simple divertissement, de la teneur de Planet Terror. Et je ne bouderais pas mon plaisir, ce sera en quelque sorte un pastiche de The Expendables , un peu comme Independence Day et Mars Attack à une époque.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s