Avatar – Feature Trailer

Ça ressemble toujours à ces films de jeu vidéo, et l’histoire semble aussi naïve que le teaser le faisait sentir. Reste que les images sont superbes, même si ça sent le dessin-animé Disney dopé aux effets spéciaux et à la 3D

Vodpod videos no longer available.

Green Zone – Trailer

Parce que Matt Damon est énorme (vérifié) il n’est pas surprenant de le voir dans deux bandes-annonces le même jour. Green Zone est réalisé par Paul Greengrass avec qui Damon a déjà collaboré dans La Mort Dans La Peau et La Vengeance Dans La Peau, et raconte l’histoire d’agents de la CIA sur la piste d’Armes de Destruction Massive et d’un correspondant étranger qui suit leur mission. En plus de Damon, on retrouvera Greg Kinnear, qui depuis Little Miss Sunshine ne s’est pas fait remarquer (en même temps il ne s’était pas fait remarquer après As Good As It Gets…) mais aussi Amy Ryan, de The Wire et The Office.

Vodpod videos no longer available.

Invictus – Trailer

Enfin, parce qu’elle s’est faite attendre voici la bande-annonce du prochain Eastwood. Ça l’air vraiment pas mal, et étant donné la propension de Clint à faire d’excellents films, Invictus a un sacré potentiel, et est oscarisable d’office.

Vodpod videos no longer available.

Neil Patrick Harris’ Felation Extravagance

Le truc qui va suivre va vous submerger de joie et de bonheur, car il s’agit du truc le plus glorieux jamais pensé par l’homme, le mélange le plus incroyable depuis le hot dog au foie gras, Batman et Neil Patrick Harris.

Cartoon Network a une série d’animation intitulée Batman : The Brave And The Bold, qui est bien moins sombre que l’ancienne série Batman – dont j’ai vanté la magnificence du générique la semaine dernière – et un peu plus light que la série La Ligue des Justiciers qui voit s’affronter les pires gredins contre Batman et quelques uns des superhéros de DC Comics (Superman, Aquaman, WonderWoman…) et dont un des épisodes, “Mayem of The Music Meister” a pour villain un enfoiré qui contrôle les gens par le biais de la musique, et qui est doublé par NPH.

Pour ceux qui se rappellent du kitchissime Bat-Man avec Adam West, et pour ceux qui ont vu le sensationnel Dr. Horrible‘s Sing-along Blog de Joss Whedon, et pour ceux qui ont la nostalgie du graphisme de la série Batman, vous êtes servis :

Neil Patrick Harris… Je t’aime…

Les Génériques de l’Histoire de la Série Télé

Un générique est parfois plus qu’un simple enchaînement de plans de la saison posé sur une zique un peu sympa. Très souvent il est ce qui va réveiller un sentiment d’habitude, et surtout installer l’ambiance d’une série, et ainsi préparer le spectateur. Et depuis quelques années il s’est, comme au cinéma, hissé vers des sommets. Clairement, les génériques inoubliables servent les séries incontournables.
Libre à vous de pointer ceux que j’aurais oublié, quoiqu’il en soit, voici mon top 50, en commençant par la série ’80s. Le montage est presque toujours le même. Le cas d’école.

MACGUYVER

MAGNUM P.I.

THE EQUALIZER

***

Poursuivons avec le générique ’90s :

THE PRACTICE


La plus grande série légale de tous les temps, est à l’image de son générique branchouille (pour l’époque) : mémorable.

Et histoire de boucler la boucle, on pourrait le comparer à celui de LA série légale de la décennie précédente, qui s’il tient proprement de la publicité pour la cocaïne, est un classique :

L.A. LAW

DUCKTALES

Le montage est naze, mais c’est la bande à Picsou, woohoo ! Ce qui nous conduit naturellement à :

LES AVENTURES DE TINTIN

TEENAGE MUTANT NINJA TURTLES

MOI RENART

Le degré zéro de l’animation française (dont la série Archer serait presque l’héritière, si ce n’était pour l’ironie), mais merde, comme ‘earworm’ on fait pas mieux.

FRIENDS

Parce que, bien sur qu’il doit faire partie de la liste, même si il est tout sauf original, c’est un parangon du générique de sitcom.

30 ROCK


…Depuis, on a fait cet énergique clip qui a le don de résumer l’esprit absurde et barré de la série en moins de 20 secondes, de mettre n’importe quel spectateur dans le bain et de se poser là au niveau du style…

THE FRESH PRINCE OF BEL-AIR

… On ne fera cependant jamais fait mieux que Will Smith. Les années 90 résumées en un clip.

21 JUMP STREET

FREAKS & GEEKS

Et dans le genre, il y a pire que Joan Jett et une galerie de stars en herbe.

VERONICA MARS

Du nouveau pour The Green Lantern et une rumeur sur Thor (?)

Jackie Earle Haley-Sinestro

Premièrement, et c’est une nouvelle qu’elle est bonne, Jackie Earle Haley, le nouveau Freddy dans le remake à venir, affrontera Ryan Reynolds dans l’adaptation par Martin Campbell de The Green Lantern, puisqu’il sera Sinestro, un villain d’origine extra-terrestre (c’est pour ça la face violette), sorte d’ange déchu, puisque viré du Corps des Green Lantern – qui est en gros une organisation intergalactique chargée de protéger l’univers – après quelques décisions inconsidérées qui seront indubitablement racontées dans le film.

C’est plutôt malin de confier à un tel acteur le rôle de Sinestro, qui est physiquement surhumain, mais psychologiquement plus complexe que disons, Destro dans GI Joe, même si leurs noms se ressemblent. Le film, d’heure en heure, avec Martin Campbell – réalisateur de deux des meilleurs James Bond à ce jour, GoldenEye et Casino Royale -, Reynolds et maintenant Haley, s’avère bien meilleur qu’il n’en a l’air. Et je ne parle pas de ce ‘fan-art’ qui n’est en aucun cas une photo promo :

green_lantern_ryan_reynolds_fan_art

Ryan Reynolds, on le sait maintenant depuis un moment, interprètera Hal Jordan, le Green Lantern, un terrien assigné à la protection du secteur 2814, une partie de l’univers (où se trouve la Terre), armé pour cela d’un anneau qui lui donne un pouvoir inconsidérable, puisqu’il n’a que l’imagination et la volonté de son possesseur comme limite à sa puissance et à ses possibilités. L’anneau est donné à Hal Jordan par Abin Sur, un extraterrestre, ancien Green Lantern, avant qu’il ne meure.

Robert De Niro

Deuxièmement, il a été paru dans l’édition allemande de GQ, qu’au casting du Thor de Kenneth Branagh viennent de s’ajouter et Jude Law et Robert de Niro. On peut s’en étonner, mais aussi prendre cette “nouvelle” avec des pincettes. En même temps, de Niro a prouvé qu’il en est à un stade de sa carrière où plus rien n’a d’importance. Il joue dans Machete, qui s’annonce quand même comme une série B foutraque et violente, alors pourquoi pas dans un film de super-héros réalisé par un acteur-réalisateur sérieux et réputé.

thor