100 Greatest Quotes from The Wire

The Wire a achevé sa course au bout de cinq saisons l’an dernier, et  reste, et restera, sans conteste, la meilleure série télévisée de tous les temps. Il serait inutile de la comparer à d’autres afin de remettre en question l’affirmation d’un tel présupposé, car si Six Feet Under, The Sopranos, Deadwood, Homicide, ou même BSG ou Lost parviennent, à mon humble avis, à s’élever très haut, aucune ne parvient à la perfection de The Wire. Vraiment aucune.

La série n’a pourtant jamais gagné un seul Emmy, quoique nominée pour l’épisode “Middle Ground” et le finale “30”, dans la catégorie du meilleur scénario, ça dit a quel point, qu’il s’agisse des oscars ou des emmys, les remises de prix ne veulent vraiment rien dire et sont toujours à côté de la plaque – n’en déplaise aux fans des Sopranos ou de House, dont je fais partie – l’organisation est passé à côté de The Wire, et c’est presque criminel.

Mais ces deux nominations ont au moins le faible mérite de souligner ce qui fait la force de la série, au delà de sa mise en scène sobre et réaliste et de sa distribution extraordinaire. Son écriture. Ainsi, avant de me lancer dans la rédaction d’une critique en bonne et due forme – qui suivra, après avoir fait quelques provisions, notamment en RedBull, coupé mon téléphone portable, et dit à mes proches que je les aime – de ce chef d’œuvre signé David Simon et Ed Burns, je vous propose un petit cadeau de Noël avant la date (les fans le verront ainsi en tout cas) une vidéo signé par le pajiban hh déjà responsable de The Other 100 Best Movie Quotes of All Time et de Heart Of Darkness.

Il ne me restera plus, après celle-ci, qu’à mettre en évidence l’infinie justesse des situations et de la caractérisation, la beauté du vernaculaire policier, ou de l’argot des gangsters, la force et la pertinence des dialogues, qu’ils soient signés par les deux créateurs, respectivement ancien journaliste au Baltimore Sun (autour duquel tourne la saison 5) et ancien policier, ou par les scénaristes George Pelecanos, Dennis Lehane, ou Richard Price, de cette histoire aux accents de tragédie grecque. Car honnêtement, cette vidéo condense à merveille l’essence de cette série hors du commun.

3 thoughts on “100 Greatest Quotes from The Wire”

  1. Manu me conseillait le dernier bouquin de Dennis Lehane. Je l’achète et te le prête ensuite si tu veux

    1. Sans soucis. Je sais que tu n’en es pas encore à la fin, mais j’espère que tu as kiffé cette vid, parce que sérieux, je vois pas de meilleur testament, de plus belle preuve de l’immensité de cette série.

  2. Yo, j’ai pas regardé la vid car j’ai vu dès le départ une scène inconnue… je ne voulais pas me gâcher le plaisir.
    La troisième saison est un peu plus faiblarde pour le moment. Le seul plaisir est de voir Stringer en business man accompli. Je suis mort de rire à chaque fois qu’il en ajoute une couche (il est carrément passé à l’organisation de séminaire de management…).

    Anywho… en parlant de famous quotes, je songe tenter le “indeed” d’Omar dans les prochaines soirées. On verra ce que ça donne.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s