Louis CK – Live At The Beacon Theater

Que dire de ce dernier “special” – enregistré au Beacon Theater et téléchargeable pour 5$ sur son site – qui n’aurait pas déjà été dit sur Louis CK ? Il est considéré comme le meilleur artiste de stand-up par ses pairs (Chris Rock, Jerry Seinfeld et Ricky Gervais entre autres) aussi bien que par la critique et le public. C’est dit, et franchement, 4 euros et quelques, c’est pas grand chose, et ça vaut largement le coup.

C’est en travaillant comme mécano à Boston que CK a commencé à faire du stand-up à la grande époque, puis lâché l’affaire pour mieux recommencer, performant aux côtés de Denis Leary notamment et allant même jusqu’à ouvrir pour Jerry Seinfeld, avant de bouger à Manhattan où il devient ‘writer’ sur le Late Show with David Letterman, le Late Night with Conan O’Brien ou encore le Chris Rock Show, alternant les spots dans des comedy clubs ou des programmes télévisés. Si il vous arrive de tomber dessus sur youtube, le type est encore loin d’être à maturité, pour ainsi dire, mais déjà, il est le plus prolifique de sa génération, influencé par l’éthique de George Carlin (son mentor et ami) qui consiste à chaque nouveau gig de faire du neuf et jeter l’ancien. Depuis 2005, entre sa sitcom sur HBO Lucky Louie, et ses performances dans les émissions suscitées, ainsi que chez Kimmel et Leno, les choses ont commencé à démarrer, ou plutôt depuis son premier “special” sur HBO intitulé “Shameless”. Le style de CK  s’apparente à de la divagation, où une idée l’entraine ailleurs, pour ensuite y revenir et changer de sujet au hasard d’un mot de la fin qui devient une nouvelle transition. Mais au delà du style, et son incroyable maitrise du timing et de la structure, ce qui frappe dans “Shameless”,  mais aussi dans les spectacles suivants “Chewed Up” et “Hilarious”, et ce qui va devenir sa marque de fabrique, c’est la charge auto-flagellatrice et ultra révélatrice sur lui-même, sa vie de famille et ses obsessions, frustrations et même perversions, bien que celles-ci soient plus muselées que chez certains comiques comme Patrice O’Neal, à qui Louis CK dédie son quatrième spectacle. Fantastique transition.

Ce “Live at the Beacon Theater” se situe donc dans le même esprit que ses précédents spectacles et sa sitcom Louie sur FX – à noter que le contenu de ce spectacle est comme toujours inédit – CK y déverse avec sa bonhommie caractéristique son fiel, son mauvais goût aussi, sur un public qui en redemande, évoquant une fois de plus son rôle de papa, et en particulier sa haine irrationnelle vis-à-vis d’un camarade de classe infect, ou l’ennui profond que lui procure le fait d’élever ses gamines. Il passe une petite heure à se moquer des gens, de leur stupidité, bassesses ou préconceptions, mais surtout à se foutre de lui-même, et de sa vie de merde, sur ce ton infiniment juste, parfois faussement naïf, souvent pessimiste et cynique mais toujours réaliste, qui lui sied si bien et qui fait l’adoration de ses fans. Je pourrais développer davantage pour justifier mes facultés, mais ce ne serait pas rendre service au génie de CK, et un poil prétentieux aussi. Disons simplement que ce nouveau spectacle, s’il ne diffère pas fondamentalement des précédents, fait montre comme ceux-ci, d’une certaine capacité au renouveau, et à l’introspection, puisque CK y raconte ici son envie de se débarrasser de son gout pour l’onanisme (un choc!) ce qui confirme une fois de plus l’aspect cathartique, psychanalytique, de la scène chez Louis CK.

Enfin, comme pour suivre le carton qui ferme le show et qui par un hasard tragique devient une méta-blague du sketch d’ouverture, où CK rappelle aux 2500 spectateurs que parmi eux, statistiquement, l’un d’entre eux va mourir et gâcher le réveillon à sa famille, je souhaitais adresser la mort trop soudaine du comique et acteur Patrice O’Neal, disparu le 30 novembre, dont je vous conseille l’ultime spectacle sur Comedy Central, “Elephant in the Room”. Que vous l’ayez croisé dans Arrested Development, The Office ou La 25e Heure, ou au détour de YouTube, sur le Opie&Antony Show :


ou des sketches tels que celui-ci :

Repose en Paix.

One thought on “Louis CK – Live At The Beacon Theater”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s