Nouveaux Projets pour Fincher, Un Remake de Cronocrimines, et Un Poster pour Cosmopolis

Les films de Fincher, que l’ont peut considérer à juste titre comme l’un des réalisateurs les plus influents et talentueux de sa génération, sont souvent attendus avec anticipation. The Social Network, lorsqu’il n’en était qu’à l’état d’idée sous le titre de Facebook Movie, a eu beau faire le buzz considéré comme une sale tentative d’Hollywood de ramasser sur ce qui est à la mode, il aura suffit du nom de Fincher, et celui de Sorkin, pour que le projet suscite l’intérêt, à raison.

Outre ce qui devait normalement être le projet suivant The Girl With The Dragon Tatoo, le 20,000 Lieues Sous Les Mers en 3D, qu’Andrew Kevin Walker, son scénariste de Seven, est en train de réécrire après un premier jet signé Scott Z. Burns – pas surprenant de la part d’un perfectionniste tel que Fincher – ou encore le Cleopatra avec Angelina Jolie, adapté du Pulitzer de Stacy Schiff, le cinéaste doit retrouver l’acteur Kevin Spacey pour la série intitulée House of Cards.

Basée sur le roman de Michael Dobbs – et déjà adaptée en Angleterre en mini-série – House of Cards est un thriller politique qui traite d’ambition et de chantage. Fincher réalisera le pilote écrit par Beau Willimon (The Ides of March), et Kevin Spacey ainsi que Robin Wright en seront les vedettes. C’est Netflix, LE service de vidéo à la demande aux États-Unis, qui diffusera la série.

***

Steven Zaillian, le scénariste illustre de La Liste de Schindler, Gangs of New York, mais aussi des buzzesques Moneyball et The Girl With The Dragon Tatoo, est considéré comme l’un des meilleurs travaillant à Hollywood, et a par ailleurs parfois mis la casquette de réal’, dernièrement pour All The King’s Men (2006). Zaillian, détenteur des droits du film de Nacho Vigalongo, Cronocrimines, a émis l’envie d’en réaliser le remake, qu’il souhaiterait tourner dans un budget limité, afin de coller à l’esprit du film. Ce qui est une bonne idée en ces temps de crise n’a selon moi absolument aucun intérêt si il se cantonne à une relecture trait pour trait du materiau original pour en faire un film sans prétention, le film de Vigalondo l’étant déjà, ce qui ne l’empêche pas d’être une tuerie. Je comprends que Zaillian, qui sait – il le dit lui-même – que tout réside dans l’idée simple du film, veuille respecter l’atmosphère presque banale du film. Mais aussi bizarre que ça puisse paraître (à moi principalement), j’en viendrais à préférer une version minorityreportienne du film, sans quoi ce remake est plus inutile encore que le remake ne l’est à la base.

***

Pour conclure, voici l’affiche du prochain Cronenberg (A Dangerous Method c’est déjà de l’histoire ancienne) et l’absence de RobPatz sur l’affiche est bienvenue.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s