Rotten Tomatoes Bannit Un Critique Pour Une Blague


Prout

Voilà l’histoire : Ce jeudi sort aux États-Unis un film dont vous avez peut-être entendu parler, The Dark Knight Rises. Jusqu’ici, les critiques sont pour le moins dithyrambiques, à l’un de qualifier simplement ce dernier épisode comme le plus abouti de la trilogie, à un autre de dire qu’il est ce que le blockbuster hollywoodien peut produire de plus remarquable, de plus intelligent et de plus profond, à un autre enfin, de decreter qu’il est le meilleur film depuis la création de l’univers. Cet extrait de la critique de Richard Corliss, du TIME, est assez représentative des 94% de “fresh reviews”.

For once a melodrama with pulp origins convinces viewers that it can be the modern equivalent to Ancient Greek myths or a Jonathan Swift satire. TDKR is that big, that bitter – a film of grand ambitions and epic achievement.

On veut bien t’croire, le film n’est cependant pas exempt de mauvaises critiques, plus exactement de critiques estampillées “rotten”, ce qui va de soi. C’est entendu, les gens ont des avis partagés, c’est un peu le but de la critique dans son ensemble. Tout le monde y trouve son compte. Pas tout le monde. Pas les plus ardents fanatiques du chevalier noir. On en avait eu la primeur (primeur, tomates, non?) avec The Avengers, la nerderie américaine, mondiale, prend très au sérieux le tomatometer. Et si vous pensez que les commentaires sont de l’ordre de “T’y connais rien!” voire de “Change de métier!”, c’est que d’une part vous ne vous êtes jamais arrêté sur YouTube, et d’autre part, que vous n’avez pas idée de ce que l’Internet a engendré. J’ai souvenir de cette critique, qui parce qu’elle avait abaissé à 99% la note de Avengers, s’était faite traiter de pute et menacer de mort par des commentateurs mécontents, qui à l’époque, pour certains d’entre eux, n’avaient même pas vu le film !

Faut visiblement pas non plus déconner avec le dernier opus de Nolan. Quant les bonnes critiques glanent au mieux une quinzaine de commentaires, les mauvaises tapent dans la centaine presque systématiquement, et rarement afin de congratuler le critique pour la pertinence de ses arguments. A l’instar de David Denby, du New Yorker, David Edelstein, de New York Magazine, David Fear, de Time Out New York et Marshall Fine, de Star Magazine, qui a osé comparer le proclamé chef d’œuvre de Christophe au Transformers de Michel. Blim! 831 commentaires, et ce avant que RottenTomatoes ne soit obligé d’enlever le lien afin d’éviter que leur site ne crashe, noyé sous les insultes et les menaces de mort, ce qui est, comme le dit Vince Mancini, “a perfectly reasonable response to a person who didn’t like a movie you haven’t seen yet.”

Mercredi dernier, une quarantaine de critiques étaient déjà postées sur RT, et quatre seulement étaient négatives. Eric D. Snider, un critique sur Film.com, s’étonnait déjà de cette agressivité injustifiée et immodérée, et un jour plus tard, imagina qu’il serait amusant de voir leur réaction s’il postait une fausse critique sur RT, et placarda un “The Dark Knight Rises is easily the most disappointing Batman film so far – and I’m including Schumacher’s Batman & Robin in that statement” digne du Joker.

Rotten Tomatoes n’a pas trouvé ça très drôle. Mettre à mal l’infaillibilité de leur système n’est pas sujet à plaisanterie, tout comme le viol, ou le cancer. Snider l’expliquera lui-même par la suite, le tomatometer serait quelque peu aléatoire. Il n’aurait pas du, à en juger par la réponse du Rédacteur en Chef de RT, Matt Atchity :

Which leads me to Eric D. Snider. He thought it would be funny to post a negative review link on Rotten Tomatoes that links to his own site. He misrepresented his review link. (In case you didn’t know, some critics post their own reviews, and my staff posts some — it’s about 50/50). By attributing the link to Film.com, he misrepresented that organization. This is not the first time he’s done this, nor is it the first time his journalistic ethics have been brought into question. In our opinion, by knowingly posting a link that isn’t a review (and he hadn’t seen the movie), Snider has abused our trust, and therefore, his reviews will no longer apply to the Tomatometer. [RT]

Venant d’un mec qui attribue un crédit extrêmement illégitime à des pontifes tels que Pete Hammond et son intarissable flagornerie à l’emporte-pièce, son éthique est un peu discutable. Honnêtement, bannir un critique pour une blague, et pendant ce temps-là cautionner des tarés comme l’inénarrable Armond White, le thesaurifique Armond White, l’édifiant Armond White, le fantasque Armond White, qui se fait un malin plaisir de détester la plupart des films que les autres adorent, et vice-versa, de porter aux nues les Neveldine et Taylor et leurs Hyper Tension 1 & 2, dans un style emprunté au possible, juste pour faire parler de lui… C’est un peu raidos parce qu’a côté, le petit coup de pub de Snider, si c’en était un, c’est pas méchant.

Mais bon, nous aurons donc appris, comme un sage le disait si adroitement :

Things You Ain’t Nothing To Fuck Wit’ :

1. The Wu-tang Clan  –  2. The Tomatometer

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s