Palmarès 2012 – 64e Cérémonie des Emmys

Les Emmys sont comme beaucoup de cérémonies de récompenses, pompeuses, injustes, biaisées et comme l’a rappelé Jon Stewart alors qu’il recevait l’Emmy de la Meilleure Émission de Varietés pour la millième année consécutive, “fucking predictable”. La cérémonie de ce soir n’a pas fait exception, et même si déjà au vu des nominations, on pouvait questionner le sens de l’humour de l’Académie, les résultats nous font penser que l’Académie est juste pas drôle. On retiendra néanmoins la victoire de Louis CK dans deux catégories où on ne l’attendait pas, nommément Meilleure Écriture Pour Une Série Comique pour Louie et Meilleure Émission Live pour son Live At The Beacon Theater, ce qui est plutôt énorme. On retiendra aussi la victoire de Aaron Paul ou celle de Claire Danes car ça aussi ça nous a permis à nous autres snobs d’oublier les “snubs” (jeu de mot franco-anglais pourquoipasmercibeaucoup) ça et les décolletées de Kat Dennings, Connie Britton et Amy Poehler.

Mais ce que l’on retiendra surtout cette année, et plus encore que las années précédentes, c’est cette atmosphère de piratage qui régnait et émanait des nominés et récompensés, et je ne parle pas des vapeurs d’alcool de Tom Berenger qui a rempli parfaitement le quota de discours de has-been bourré. Comme emportés par Jon Stewart, qui s’était lui-même amusé à se faire ceinturer par Fallon et Colbert (qui aurait du gagner) pour l’empêcher d’atteindre le podium, Amy Poehler et Julia Louis Dreyfuss ont fait semblant d’avoir accidentellement échangé leurs discours, histoire de faire comprendre à l’Académie que la plus méritante n’était peut-être pas celle qu’ils ont choisi. Un acte de sédition opéré de l’intérieur. Louis CK quant à lui a joué les blasés lors de la victoire de son deuxième Emmy, Claire Danes – enceinte – nous a fait un discours de tarée, bashant au passage l’orchestre pour avoir coupé le discours des scénaristes de Homeland, Maggie Smith n’a même pas fait le déplacement, et Jon Cryer (la honte) était simplement confus de gagner face à ses concurrents… En gros, fuck the Emmys!

COMEDY SERIES

The Big Bang Theory
Curb Your Enthusiasm
Girls
Modern Family
30 Rock
Veep

Deux ans d’affilé, il serait temps de changer de chaine – un indice : FX et NBC. Le fait que Louie, Archer, Parks & Rec, The League, Workaholics et Community ne soient même pas nominés est forcément exaspérant quand le sont eux un équivalent de ministrel show avec des nerds, une série qui n’est pas une sitcom, et un gagnant qui si certes arrive à provoquer quelques éclats de rire, reste paresseux, répétitif et prévisible, et dénué de tout développement ou évolution… Bravo à l’Académie donc pour sa carence en testicules, et comme une victoire après ce final proprement anticlimatique, la lumière s’est éteinte et le son s’est coupé pour faire taire le créateur de Modern Family lors de son discours de remerciement.

DRAMA SERIES

Boardwalk Empire
Breaking Bad
Downton Abbey
Game of Thrones
Homeland
Mad Men

A l’inverse, les nominés dans cette catégorie étaient tous très solides, et bien que Homeland méritait d’être récompensée aussi parce qu’il se pourrait que les suivantes ne soient pas à la hauteur de cette première saison qui en a fait la meilleure nouvelle série de la rentrée dernière, Homeland n’est simplement pas du niveau de Mad Men ou Breaking Bad (Game of Thrones est dans une classe à part, parce que dragons, parce que Le Dink), Homeland est de la télévision de qualité, tout comme The Good Wife, Boardwalk Empire ou The Sopranos. Breaking Bad, qui signait comme Mad Men sa meilleure saison, se situe, comme The Wire, un cran au dessus.

COMEDY ACTOR

Jim Parsons (Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory)
Larry David (Lui-même dans Curb Your Enthusiasm)
Don Cheadle (Marty Kaan dans House of Lies)
Louis C.K. (Louie dans Louie)
Alec Baldwin (Jack Donaghy dans 30 Rock)
Jon Cryer (Alan Harper dans Two and a Half Men)

Je ne vais même pas m’engager dans une explication qui donnerait du crédit à ce résultat, mais comme Cryer lui-même l’a dit : “il doit y avoir une erreur” donc j’espère simplement que ce mec se suicide, rongé par la culpabilité et la réalisation que l’amour de son public ne vaudra jamais le respect de ses pairs.

COMEDY ACTRESS

Lena Dunham (Hannah Horvath dans Girls)
Melissa McCarthy (Molly Flynn dans Mike & Molly)
Zooey Deschanel (Jess Day dans New Girl)
Edie Falco (Jackie Peyton dans Nurse Jackie)
Amy Poehler (Leslie Knope dans Parks and Recreation)
Tina Fey (Liz Lemon dans 30 Rock)
Julia Louis-Dreyfus (Selina Meyer dans Veep)

Le petit sketch entre Poehler et Louis-Dreyfus au delà de la vérité qu’il exposait aura aussi facilement démontré, comparé au discours chiant de Julie Bowen, le gouffre qui sépare la drôlerie des deux comédiennes et la fadeur de l’actrice. C’est cool pour Julia Louis-Dreyfuss.

SUPPORTING COMEDY ACTRESS

Mayim Bialik (Amy Farrah Fowler dans The Big Bang Theory)
Kathryn Joosten (Karen McCluskey dans Desperate Housewives)
Julie Bowen (Claire Dunphy dans Modern Family)
Sofia Vergara (Gloria Delgado-Pritchett dans Modern Family)
Merritt Wever (Zoey Barkow dans Nurse Jackie)
Kristen Wiig (Saturday Night Live)

SUPPORTING COMEDY ACTOR

Ed O’Neill (Jay Pritchett dans Modern Family)
Jesse Tyler Ferguson (Mitchell Pritchett dans Modern Family)
Ty Burrell (Phil Dunphy dans Modern Family)
Eric Stonestreet (Cameron Tucker dans Modern Family)
Max Greenfield (Schmidt dans New Girl)
Bill Hader (Saturday Night Live)

Considérons deux secondes la nature scandaleuse de cette liste, au regard des acteurs d’autres séries qui taffent eux aussi et mériteraient au moins d’être salués, au regard aussi du fait que ABC retransmet la cérémonie, et que Parks & Rec’ a le meilleur ensemble de télévision, le résultat, quoique logique (Eric Stonestreet est ‘legit’) est forcement un peu honteux et un peu absurde. On peut imaginer Stonestreet croiser Nick Offerman en coulisses, ce dernier toisant l’autre du regard en silence, avant qu’il ne lui cède le trophée, la tête basse.

DRAMA ACTRESS

Glenn Close (Patty Hewes dans Damages)
Michelle Dockery (Lady Mary Crawley dans Downton Abbey)
Julianna Margulies (Alicia Florrick dans The Good Wife)
Kathy Bates (Harriet Korn dans Harry’s Law)
Claire Danes (Carrie Mathison dans Homeland)
Elisabeth Moss (Peggy Olson dans Mad Men)

DRAMA ACTOR

Steve Buscemi (Nucky Thompson dans Boardwalk Empire)
Bryan Cranston (Walter White dans Breaking Bad)
Michael C. Hall (Dexter Morgan dans Dexter)
Hugh Bonneville (Robert, Earl of Grantham dans Downton Abbey)
Damian Lewis (Nicholas Brody dans Homeland)
Jon Hamm (Don Draper dans Mad Men)

Avec tout le respect – et l’amour – que j’ai pour Damian Lewis :

SUPPORTING DRAMA ACTOR

Aaron Paul (Jesse Pinkman dans Breaking Bad)
Giancarlo Esposito (Gustavo ‘Gus’ Fring dans Breaking Bad)
Brendan Coyle (John Bates dans Downton Abbey)
Jim Carter (Mr. Carson dans Downton Abbey)
Peter Dinklage (Tyrion Lannister dans Game of Thrones)
Jared Harris (Lane Pryce dans Mad Men)

SUPPORTING DRAMA ACTRESS

Anna Gunn (Skyler White dans Breaking Bad)
Maggie Smith (Violet Dowager, Countess of Grantham dans Downton Abbey)
Joanne Froggatt (Anna dans Downton Abbey)
Archie Panjabi (Kalinda Sharma dans The Good Wife)
Christine Baranski (Diane Lockhart dans The Good Wife)
Christina Hendricks (Joan Holloway Harris dans Mad Men)

MAGGIE SMITH AIN’T CARE!

OUTSTANDING WRITING FOR A COMEDY SERIES

Louie, “Pregnant”
Girls, “Pilot”
Parks and Recreation, “The Debate”
Parks and Recreation, “Win, Lose, or Draw”
Community, “Remedial Chaos Theory”

OUTSTANDING WRITING FOR A DRAMA SERIES

Downton Abbey, “Episode 7″
Mad Men, “The Other Woman”
Mad Men, “Commissions and Fees”
Mad Men, “Far Away Places”
Homeland, “Pilot”

DIRECTOR, DRAMA SERIES

Tim Van Patten, Boardwalk Empire
Vince Gilligan, Breaking Bad
Brian Percival, Downton Abbey
Michael Cuesta, Homeland
Phil Abraham, Mad Men

MINISERIES OR MOVIE

American Horror Story
Game Change
Hatfields & McCoys
Hemingway & Gellhorn
Luther
Sherlock

Comme l’a dit l’un des commentateurs du live open thread de Warming Glow : «Sarah Palin ruins everything!», ça vaut pour cette catégorie et la suivante.

BEST ACTRESS IN A MINISERIES OR A MOVIE

Connie Britton (Vivien Harmon, American Horror Story)
Julianne Moore (Sarah Palin, Game Change)
Nicole Kidman (Martha Gellhorn, Hemingway & Gellhorn)
Ashley Judd (Rebecca Winstone, Missing)
Emma Thompson (She, The Song of Lunch)

BEST ACTOR IN A MINISERIES OR A MOVIE

Woody Harrelson (Steve Schmidt, Game Change)
Kevin Costner (‘Devil’ Anse Hatfield, Hatfields & McCoys)
Bill Paxton (Randall McCoy, Hatfields & McCoys)
Clive Owen (Ernest Hemingway, Hemingway & Gellhorn)
Idris Elba (John Luther, Luther)
Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes, Sherlock)

On aurait bien sur préféré voir Idris Elba ou Benequeef Cumbersnatch ramener un trophée en Grande Bretagne, mais le discours ému d’un Kevin Costner qui avait fait péter le top bouton de sa chemise (hot, no homo) valait le coup.

VARIETY SERIES

The Colbert Report
The Daily Show With Jon Stewart
Jimmy Kimmel Live
Late Night With Jimmy Fallon
Real Time With Bill Maher
Saturday Night Live

Yep, sérieux, fuck the Emmys!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s