Les 15 Meilleurs Teasers De Ces 50 Dernières Années

En l’honneur du teaser de The Europa Report, voici une liste des “teaser trailers” les plus intenses et les plus malins de ces dernières décennies. Un teaser tient parfois de l’œuvre d’art, tant cette première bande-annonce, le plus souvent très succincte, peut surpasser en maitrise et en intelligence le film lui-même, mais surtout créer au delà de l’attente, de l’émotion et de la tension et devenir un truc en soi, par l’ingéniosité du montage ou la brillance d’une idée.

Il y a ainsi deux sortes de teasers, ceux qui construisent quelque chose autour de films très attendus, où souvent quelques images suffisent à faire le buzz, et donc où l’originalité les fait sortir du lot. Et il y a ceux qui ne montrent que dalle, afin de jouer sur la curiosité, la surprise, autour d’un film dont on ne sait rien, ou presque rien. Dans les deux cas tout est laissé à l’imagination et aux spéculations des spectateurs, puisque toute exposition quelle qu’elle soit est généralement absente. La liste suivante n’a donc rien à voir avec les qualités des films cités (quoique) mais celles de leurs premières bandes-annonces.

15. Spider-Man

Un teaser doit aussi savoir retranscrire l’esprit du film, et le premier teaser de Spider-Man certes ne nous montrait le personnage éponyme qu’une seconde, mais traduisait complétement le délire survolté du film de Sam Raimi, en commençant comme un film de casse jusqu’à ce que les choses prennent une tournure cartoonesque. On a beaucoup parlé de ce teaser, pour la raison évidente qu’elle précédait de quelques semaines les attentats du 11 Septembre, mais aussi pour le buzz généré par un procédé aussi surprenant et efficace…

14. Godzilla

Rétrospectivement il en reviendrait presque à cette scénette, sa petite montée de tension et sa pointe d’humour d’avoir pu à ce point nous berner avant que nous ne découvrions quelle immonde bouse le blockbuster de Roland Emmerich était en réalité, et aura tôt fait de refroidir nos ardeurs vis-à-vis des monstres reptiliens en images de synthèse.

13. Jurassic Park

Le teaser sert souvent à promouvoir un film longtemps avant la sortie du film, avant que le tournage ne soit terminé, et dans ce cas précis avant même que des images ne soient disponibles. Le teaser de Jurassic Park apparait bien moins sophistiqué voire même un peu hasardeux comparé à certains des petits bijoux de rythme et de fureur qui suivent, mais est suffisamment inventif, de l’aspect documentaire aux rugissements de fin, pour nous donner envie le voir.

12. T2

Comme Jurassic Park, il est souvent arrivé que des scènes entières soit tournées spécialement pour des teasers, et celui de Terminator 2 emporte la palme, avec ses airs de publicité malsaine, et Arnold en cul qui nous toise avec ses yeux rouges.

11. The Watchmen

La bande-annonce de Watchmen, plus encore que celle de 300, avait de quoi faire trépigner d’impatience aussi bien les familiers de l’œuvre d’Alan Moore que ceux simplement subjugués à la vue des images insensées de Zack Snyder posées sur le “The Begining Is The End Is The Beginning” des Smashing Pumpkins – incidemment une reprise de leur “The End Is The Beginning Is The End” qui apparaissait dans la bande originale de Batman & Fuckin Robin !

10. Cloverfield

Il ne s’est pas fait quelque chose d’aussi futé commercialement que cette bande-annonce pour un film dont on ne connaissait ni le titre ni la prémisse (Godzilla? Voltron?) et qui via la magie alors un peu nouvelle de la “shaky cam” et du “found footage”, d’une fête de bobos new-yorkais à la tête de la statue de la Liberté s’écrasant dans une rue, nous invitait gravement à retenir la date de sortie.

9. A Clockwork Orange

Le genre de bande-annonce qui fait tellement se demander de quoi il est question – et accessoirement provoquer quelques crises d’épilepsie – qu’elle pourrait presque passer pour une sorte d’essai avant-gardiste expérimental. Non juste un avant-gout d’un film complètement jeté.

8. Superman Returns

Oh sure sure, le film de Bryan Singer s’est avéré être un poil décevant (un poil chiant) vis-à-vis du hype qu’avait créé cette bande-annonce annonçant le retour de Superman, emparée d’un lyrisme saisissant, notamment grâce à la voix du Jor-el de Marlon Brando. Toutes les bandes-annonces devraient avoir la voix de Marlon Brando soit dit au passage. Et il suffit de voir l’effet que produisent les voix de Crowe et Costner dans les teasers du Man Of Steal de Snyder pour en être convaincu…

7. The Dark Knight

Au delà de la frustration d’un teaser où nous n’avons droit à aucune image, et la simple promesse qu’après Begins, la présence du Joker ne pouvait être que bénéfique, il y a les quelques dialogues qui le composent, et ce putain de ricanement…

6. Star Wars – Attack of The Clones

Quoique l’on puisse penser des prequels, et quoique l’on puisse penser de Star Wars d’une manière générale, le teaser pour L’Attaque des Clones est un digne exemple de ce à quoi une foutue bande-annonce devrait ressembler, du montage en lui même faisant un usage presque organique du fondu au noir au rythme de la respiration de Vador, et l’apparition tardive de quelques notes d’une musique toute Williamsienne, jusqu’aux images qui ne dévoilent que ce qu’il faut. Pas étonnant que le procédé ait depuis été usé jusqu’à la corde…

5. The Exorcist

Si l’on replace celui-ci dans son contexte, celui d’une salle de cinéma à une époque où le film d’épouvante n’était la plupart du temps que l’affaire de déviants et de bisseux, on peut imaginer que dans un pays comme les États-Unis, où la cause principale de décès est l’attaque cardiaque, ça peut devenir problématique. Il est dit que la bande-annonce fut retirée de certains cinémas, jugée trop traumatisante. On peut le croire.

4. Inception

Le regard de Leonardo fixé sur rien du tout en particulier, des mecs qui se bastonnent dans un couloir (mais attendez une minute, qu’est-ce y s’passe? les lois gravitationnelles ne semblent pas opérer), des travellings sur les toits de la ville, “la scène de crime est dans votre esprit” what? Cette putain de ligne de basse qui dilate littéralement l’anus. En revoyant cette bande-annonce on aurait pu imaginer une centaine de scénarios différents, et on est certain que chacun d’entre eux aurait été énorme.

3. The Girl With The Dragon Tatoo

Fuck. Yeah.

A y regarder de près, il s’agit là de la plus chiante collection de plans imaginab’e, des gens qui marchent, qui marchent dans la neige, qui regardent des trucs, qui enlèvent leurs lunettes, des voitures qui mettent une plombe à se garer dans une allée… Mais le tout est si percutant, et le “Immigrant Song” de Karen O et Trent Reznor si envoutant que voilà, ça fait des chocapics.

Cerise sur le gâteau, “The Feel Bad Movie of Christmas”.

2. The Shining

Une boucle sur un plan fixe un brin inquiétant, quelques litres d’hémoglobine. Et tout ce qui était beau et sacré dans ce monde ne l’est plus.

1. Alien

Des attaques sonores suraiguës au découpage hypnotique, tout dans ce teaser restitue parfaitement l’ambiance angoissante et claustrophobique du film, et capture la trouille et la démence qui vont de pair avec le fait d’être piégé(e) dans un vaisseau spatial par un robot homicide avec un démon du cosmos aux trousses. Et ce plan final, onirique et désespérant. Tout seul dans l’espace, personne ne vous entendra crier…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s