Les Films Les Plus Attendus de 2013

the-berlin-file-set

Y va y’avoir du boulot cette année…

THE MASTER de Paul Thomas Anderson (le 9 Janvier)
the-master

Pourquoi ? Parce que le cinéaste de Hard Eight, Boogie Nights, Magnolia, Punch Drunk Love et There Will Be Blood semble être incapab’e de faire un mauvais film, et avec Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman, avec en prime Amy Adams et Jesse Plemons (pour les fans de FNL) un film vaguement basé sur L. Ron Hubbard, fondateur de l’Église de Scientologie, c’est pas pour tout de suite. Le film est déjà sorti aux États-Unis, et si les critiques sont loin d’être dithyrambiques, on parle de Phoenix pour l’oscar du meilleur acteur.

UNE HISTOIRE D’AMOUR de Hélène Filières (le 9 Janvier)
Pourquoi ? Parce que la bande-annonce est troublante, intrigante au possible, que Laetitia Casta est sublime et que Benoît Poelvoorde est souvent parfait dans le registre taciturne.

DJANGO UNCHAINED de Quentin Tarentino (le 16 Janvier)
Sam-Jackson-scowl-django-unchained

Pourquoi ? Parce que de l’avis de certains, Quentin aurait réalisé, ne lui en déplaise lui et son Basterds, son chef d’œuvre. Le film serait apparemment son plus fendard, fantasque mais aussi son plus foutraque, et malgré cela, sa plus grande réussite (accessoirement son plus gros succès en salles) et Christoph Waltz et Samuel Jackson seraient impossiblement énormes. Plus qu’une semaine…

THE LAST STAND de Kim Jee-woon (le 23 Janvier)
Pourquoi ? Parce que Arnold Schwarzenegger signant son grand retour en tant que héros de film d’action, par un réalisateur coréen de talent, c’est un événement suffisant pour faire oublier que janvier est généralement le mois poubelle pour les studios désirant se débarrasser de films jugés de merde.

ZERO DARK THIRTY de Kathryn Bigelow (le 23 Janvier)
Pourquoi ? Parce que Kathryn persiste et signe après The Hurt Locker, et nous emmène à nouveau dans un bad trip militaire qui sert à la fois son récit par de l’action sèche et du suspense senti, et par un discours imparable sur le vide de l’existence et la pourriture de la guerre. Un casting de ouf malade, dans lequel Jessica Chastain et Jason Clarke donnent la réplique à Mark Strong, Kyle Chandler et James Gandolfini, Harold Perrineau, Frederic Lehne, Mark Duplass, Chris Pratt, Joel et Nash Edgerton ou encore John Barrowman, jusqu’à Callan Mulvey alias Drazic de Hartley Cœurs à Vif (bref une belle brochette de ‘that guy’…) Peut-être une récompense du meilleur film aux Oscars 2013, ou celle de la meilleure actrice. On parie ?

L’IVRESSE DE L’ARGENT de Im Sang-soo (le 23 Janvier)
Pourquoi ? Parce que cette histoire de fric, de sexe et de pouvoir entre un secrétaire et sa patronne, dirigeante d’un empire industriel coréen, par le réalisateur de The Housemaid et The President’s Last Bang, ça donne un truc intense à découvrir absolument.

7 PSYCHOPATHES de Martin McDonagh (le 30 Janvier)

Pourquoi ? Parce que le nouveau film de Martin McDonagh – l’auteur de In Bruges – avec Colin Farrell, Sam Rockwell, Christopher Walken, Woody Harrelson, Tom Waits dans une mise en abime ludique qui fait parfois un peu la maligne, mais se fait aisément pardonner en nous surprenant constamment, en jurant systématiquement, et en nous offrant des performances toutes plus formidables les unes que les autres et une alchimie rare entre les différents protagonistes, et en donnant à Walken l’un de ses plus beaux rôles.

HAPPINESS THERAPY (SILVER LININGS PLAYBOOK) de David O. Russell (le 30 Janvier)
happiness-therapy

Pourquoi ? Parce que beaucoup considèrent le film comme l’un des meilleurs de 2012, parce qu’il traite de la folie et de l’amour de façon géniale, si tant est qu’on oublie que c’est une comédie romantique. Et même si Limitless était limité, Bradley Cooper est un acteur de talent, tout comme Jennifer Lawrence (déjà impressionnante dans Winter’s Bone), Robert DeNiro vous fera chialer, et vous rappeler qu’il fut un temps où le type était un putain d’acteur, et même la présence de Chris Tucker ne fait pas de mal.

LINCOLN de Steven Spielberg (le 30 Janvier)
Pourquoi ? Parce que bien que le film soit un peu trop chargé en bons sentiments (typique du réalisateur) (quoique efficace) (j’ai chialé un peu vers la fin) et s’égare un peu (trop) narrativement, personne ne sait mieux que lui raconter l’entreprise humaine dans ses rapports les plus brutaux, et son désir le plus ardent d’aimer, de conquérir, de progresser. Spielberg fait une fois de plus la démonstration que nos plus belles victoires, qu’elles soient historiques (Saving Private Ryan) ou imaginaires (War of The World), sont parfois bien plus laides, bien plus dures, et rétrospectivement, bien moindres en réalité.

IN BERLIN (THE BERLIN FILE) de Ryoo Seung-wan (le 13 Février – sortie Corée du Sud)
the-berlin-file-005

Pourquoi ? Parce que quand le réalisateur de The Unjust, City of Violence et Crying Fist sort un film d’espionnage avec son frangin, l’acteur de The Yellow Sea et celui de A Bloody Aria, faut commencer à s’exciter.

MÖBIUS de Éric Rochant (le 27 Février)
Pourquoi ? Parce que cette histoire d’un officier des services secrets russes (Jean Dujardin) tombant amoureux d’une tradeuse travaillant pour lui au sein d’une banque (Cécile de France), c’est plutôt alléchant si on en croit la bande-annonce…

GANGSTER SQUAD de Ruben Fleisher (le 1er Mars)

Pourquoi ? Parce que Baby Goose, Emma Stone, Josh Brolin, Sean Penn, Mireille Enos, Nick Nolte, Robert Patrick et Giovanni Ribisi au générique d’un polar années 30 par le réalisateur de Zombieland (et qui devait sortir l’an dernier si ce n’avait pas été pour la tuerie d’Aurora) ça vaut peut-être le coup d’attendre.

NO de Pablo Larraín (le 6 Mars)
no-gael-garcia-bernal

Pourquoi ? Parce que ce film raconte comment un jeune publicitaire (Gael García Bernal) conçoit une campagne sans moyens mais avec des idées pour l’opposition lorsque Pinochet organise un référendum sur sa présidence dans le Chili de 88.

TO THE WONDER de Terence Malick (le 6 Mars)
Pourquoi ? Parce qu’un Terence Malick, même moyen, ça se rate pas. Quoique…

THE SESSIONS de Ben Lewin (le 6 Mars)
Pourquoi ? Parce que ce film – qui raconte comment un homme paralysé, dans un poumon d’acier (John Hawkes), découvre le sexe grâce à une substitut sexuelle (Helen Hunt) – fut l’une des claques de l’an dernier.

DEAD MAN DOWN de Niels Arden Oplev (le 8 Mars – sortie US)
dead-man-down-colin-farrell

Pourquoi ? Parce que le premier film américain du réalisateur de Millenium, avec Noomi Rapace et Colin Farell, une victime de la mafia faisant succomber le bras droit d’un caïd, j’ai envie de dire pourquoi pas.

CLOUD ATLAS de Tom Tykwer, Andy Wachowski and Lana Wachowski (le 13 Mars)
Pourquoi ? Parce que même si les réactions de la critique et du public sont plutôt tiédasses, on l’inclut quand même.

STOKER de Park Chan-wook (le 20 Mars)
Pourquoi ? Parce que le premier film américain de Park Chan-wook, décrit comme étant “à la fois film d’horreur, drame familial et thriller psychologique” – et qui ressemble à L’Ombre d’un Doute d’Hitchcock – s’avère être la parfaite opportunité pour le réalisateur coréen de faire ce qu’il sait si bien faire, et de pas se faire avoir par le même piège à cons dans lequel sont tombés les réals hong-kongais dans les ’90s, et parce que Wentworth Miller peut prouver qu’il est meilleur scénariste qu’acteur, surtout si l’on considère que Stocker est sur la ‘blacklist’ (meilleurs scénarios non produits) depuis 2010.

THE PLACE BEYOND THE PINES de Derek Cianfrance (le 20 Mars)
place-beyond-the-pines-ryan-gosling

Pourquoi ? Parce que c’est l’année de Baby Goose, et que la dernière fois que lui et le réalisateur Derek Cianfrance ont fait un film ensemble, ça donnait le sublimement éreintant Blue Valentine. Les critiques furent unanimes lors du festival de Toronto, pour cette histoire, à mi-chemin entre Breaking Bad et Drive, de cascadeur devenant braqueur pour subvenir aux besoins de son nouveau né et sa femme (Eva Mendes) face à un jeune flic (Brad Cooper) lui même affrontant un ripou (Ray Liotta).

ONLY GOD FORGIVES de Nicolas Winding Refn (le 23 Mars – sortie US)
Pourquoi ? Parce que bah bien sur qu’on ira voir ce que le réalisateur de Drive justement fera de cette histoire de règlements de comptes entre un exilé et un truand sur un ring de boxe thaï, à Bangkok.

only-god-forgives-ryan-gosling

LOS AMANTES PASAJEROS de Pedro Almodóvar (le 27 Mars)
Pourquoi ? Parce que Pedro Almodóvar et une nouvelle comédie débridée, une !

TRANCE de Danny Boyle (le 27 Mars – sortie UK)
trance-cassel

Pourquoi ? Parce que Danny Boyle à la réal’, Joe Ahearne (Doctor Who) et John Hodge (Trainspotting) au scénario, et James McAvoy, Rosario Dawson et Vincent Cassel à l’affiche ça fait déjà saliver. Et sachant que Trance est le premier thriller de Boyle depuis longtemps, basé sur un téléfilm de Ahearne datant de 2001 et racontant l’histoire d’un commissaire-priseur (McAvoy) en bisbille avec des voleurs d’art (menés par Cassel) et d’une hypnothérapeute (Dawson) à la poursuite des Sorcières de Goya…

OZ, LE GAND ET LE PUISSANT de Sam Raimi (le 3 Avril)
Pourquoi ? Parce que c’est Sam Raimi, et qu’on aime bien Sam Raimi, et qu’il ne peut pas faire pire que Tim Burton et son Alice, quoique ce serait tout aussi marrant de le voir essayer.

UPSTREAM COLOR de Shane Carruth (le 5 Avril -sortie US)
Pourquoi ? Parce que c’est le second film de Shane Carruth après le confidentiel mais phénoménal Primer, et on est un peu curieux de voir ce que ça donne.

OBLIVION de Joseph Kosinski (le 10 Avril)

Pourquoi ? Parce que Tom Cruise dans une fresque s-f qui tape, faut pas passer à côté.

THE GRANDMASTER de Wong Kar-wai (le 17 Avril)
Pourquoi ? Parce que Tony Leung Chiu Wai dans le rôle de Ip Man, dans un film du réalisateur de 2046, renouant avec la virtuosité martiale de ses Cendres du Temps. L’un des films chinois les plus anticipés de l’année, puisque sa sortie est repoussé depuis près de quatre ans…

L’ÉCUME DES JOURS de Michel Gondry (le 24 Avril)
Pourquoi ? Parce que Romain Duris, Omar Sy, Audrey Tautou et Gad Elmaleh dans un film de Michel Gondry basé sur Boris Vian, qu’est-ce y vous faut d’plus ?

IRON-MAN 3 de Shane Black (le 1er Mai)
iron-man-3-robert-downey-jr

Pourquoi ? Parce que pourquoi s’arrêter en si bon chemin. Iron Man était une jolie réussite, Iron Man 2 une petite déception, The Avengers une tuerie… Et avec Ben Kingsley et Guy Pearce dans des rôles de méchants pas beaux, Robert Downey Jr. dans son rôle de héros super cool, mais surtout Shane Black au postes de réalisateur et de scénariste, ça fait plusieurs bonnes raisons de répondre présent pour ce point de départ à la phase 2 des Avengers…

EVIL DEAD de Fede Alvarez (le 8 Mai)
Pourquoi ? Parce que si il faut choisir un film d’horreur cette année, il y a des chances que ce soit ce remake du film culte de Sam Raimi par un petit génie sorti de YouTube.

THE GREAT GATSBY de Baz Lurhmann (le 15 Mai)

Pourquoi ? Parce que ça peut être intéressant de découvrir ce que l’auteur de Moulin-Rouge peut faire avec le classique de F. Scott Fitzgerald. Et de le voir retrouver Léo aux côtés de Joel Edgerton, Tobey McGuire et Carey Mulligan.

STAR TREK INTO DARKNESS de JJ Abrams (le 12 Juin)
Pourquoi ? Parce que si on prend les même et qu’on ajoute Benedict Cumberbatch, c’est forcement mieux. C’est mathématique !

MAN OF STEEL de Zack Snyder (le 19 Juin)
Pourquoi ? Parce que ça peut être bien cool comme ça peut être bien naze, mais il faut le voir par soi-même.

MUCH ADO ABOUT NOTHING de Joss Whedon (le 21 Juin – sortie US)
much-ado-about-nothing-nathan-fillion

Pourquoi ? Parce que quand Joss Whedon décide de faire suivre son Avengers par une adaptation moderne de Shakespeare, en noir et blanc et entre potes (Fillion, Denisoff, Gregg, Acker, Maher, Kranz…) c’est suffisamment original pour être souligné.

WORLD WAR Z de Marc Foster (le 26 Juin)

Pourquoi ? Parce que… Là à vrai dire là je vois pas bien… Zombies ? Sérieux, entre les ragots incidents de tournage reportés ici ou là, et la sale impression que le film ne colle absolument pas du tout eu bouquin de Max Brooks, il va falloir plus que le charisme de Pitt pour sauver ce film de la médiocrité.

PACIFIC RIM de Guillermo Del Toro (le 17 Juillet)
Pourquoi ? Parce que qui n’a pas rêvé de voir Bioman au cinéma.

RED 2 de Dean Parisot  (le 2 Août – sortie US)
red-2

Pourquoi ? Parce que Red était super fun, et qu’on attend de voir la suite des aventures de Frank Moses et Sarah Ross et de retrouver Willis, Malkovich, Mirren et Parker, surtout si Byung-hun Lee, David Thewlis, Anthony Hopkins et Catherine Zeta-Jones se joignent à la partie.

ELYSIUM de Neil Blomkamp (le 14 Aout)

Pourquoi ? Parce que Matt Damon, Jodie Foster et Sharlto Copley dans un film d’anticipation par le réal de District 9, décrivant un futur où une classe riche vivant dans des stations spatiales domine une classe pauvre vivant sur une Terre surpeuplée.

RIDDICK de David Twohy (le 6 Septembre – sortie US)
Pourquoi ? Parce que cet épisode, intitulé Les Chroniques de Riddick : Dead Man Stalking, pourrait offrir aux quelques convertis de David Twohy une conclusion ou un renouveau à sa saga pulp initiée avec Pitch Black.

THE WORLD’S END de Edgar Wright (le 25 Septembre)
the-worlds-end

Pourquoi ? Parce que c’est le troisième épisode de la “Three Flavours Cornetto Trilogy” qui a commencé en 2004 avec la comédie horrifique Shaun of the Dead puis continué en 2007 avec le pastiche d’action Hot Fuzz et qui se fermera donc avec ce The World’s End, où cinq amis (Simon Pegg, Nick Frost, Paddy Considine, Martin Freeman et Eddie Marsan) décident de réitérer une tournée des bars vieille de vingt ans, puis deviennent malgré eux l’espoir de la survie de l’espèce humaine. Plus : ROSAMUND PIKE !

LA VIE D’ADÈLE de Abdellatif Kechiche (le 9 Octobre)
Pourquoi ? Parce qu’un Kechiche, aujourd’hui, ça se manque pas, surtout si ça parle de saphisme.

MALAVITA (THE FAMILY) de Luc Besson (le 23 Octobre)
malavita-luc-besson-robert-de-niro-tommy-lee-jones

Pourquoi ? Parce que Luc Besson avait promis d’arrêter sa carrière de réalisateur pour faire son intéressant, et qu’on a bien envie de voir ce qui lui reste dans le ventre après ses minimoys et ses scripts de mongolien… Et cette histoire d’un ancien mafieux, témoin du FBI installé en Normandie avec sa famille, par Robert De Niro et Michelle Pfieffer et Diana Agron, avec Tommy Lee Jones en prime, ça peut nous passer l’envie de nous moquer du réalisateur de Léon et du Cinquième Élément. [EDIT] La bande-annonce semble préciser que ni Besson ni De Niro en ont encore quelque chose à foutre de leur carrière.

GRAVITY de Alfonso Cuarón (le 23 Octobre)
Pourquoi ? Parce qu’un film de SF avec Alfonso Cuarón derrière la caméra, Alfonso & Jonás Cuarón et Rodrigo García (In Treatment) à l’écriture, et Sandra Bullock et George Clooney dans les rôles principaux… Considéré comme son 2001, s’ouvrant sur un plan-séquence de 17 minutes, le film raconte comment un ingénieur médical (Bullock) sur sa première mission spatiale, va tout faire pour tenter de rentrer sur Terre après qu’un incident l’ait laissé elle et le co-pilote (George) seuls survivants, mais rapidement à cours d’oxygène. J’vais t’dire ouais.

SNOWPIERCER de Bong Joon-Ho (le 30 Octobre)
snowpiercer-shot

Pourquoi ? Parce que Chris Evans, Jamie Bell, Octavia Spencer, John Hurt et Song Kang-ho dans un train conduits (ha!) par l’auteur de The Host et Memories Of Murder, contenant les derniers survivants de l’humanité en 2031 (adapté du roman graphique français), ça peut le faire chanmé.

BLOOD TIES de Guillaume Canet (le 30 Octobre)
Pourquoi ? Parce que Guillaume Canet sait réaliser des films et qu’il adapte Les Liens du Sang de Jacques Maillot (dans lequel il partageait l’affiche avec son pote Cluzet) avec cette fois Mila Cunis, Zoe Saldana, Marion Cotillard, Clive Owen et Billy Crudup.

THOR : THE DARK WORLD de Alan Taylor (le 6 Novembre)
thor-the-dark-world

Pourquoi ? Parce que Thor c’était fun, et que j’ai hâte de voir comment sa relation avec Jane Foster évolue, et son univers s’étendre.

THE COUNSELOR de Ridley Scott (le 13 Novembre)

Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de l’adaptation par Cormac McCarthy d’un de ses romans, et que Michael Fassbender, Brad Pitt, Javier Bardem (ainsi que Cameron Diaz, Penelope Cruz et Dean Norris) au générique d’un Ridley Scott écrit par l’auteur de La Route et No Country For Old Men, faut être taré pour le louper, même si le résultat s’avérait aussi tiède que Prometheus.

THE IMMIGRANT de James Gray (le 27 Novembre)
M

Pourquoi ? Parce qu’après Two Lovers, James Gray et Ric Menello raconteront l’histoire, se passant au début des années 1920 dans le Lower East Side de New York et sur Ellis Island, d’une immigrante, Ewa (Cotillard) fraichement débarqué de Pologne avec sa sœur malade, Magda. Alors que Magda est en quarantaine, Ewa est manipulée par Bruno (Phoenix) qui la fait monter sur des scène de “burlesque” et se prostituer. Renner incarne le cousin de Bruno, Orlando, un magicien qui pourrait aider Ewa à retrouver sa sœur et s’enfuir. Gray aurait déclaré qu’il s’agirait du “…best thing he’s ever done.” Venant d’un cinéaste ayant réalisé presque coup sur coup trois chefs d’œuvres…

CASSE-TÊTE CHINOIS de Cédric Klapish (le 4 Décembre)
Pourquoi ? Parce que le film conclut sa trilogie après L’Auberge Espagnole et Les Poupées Russes et que Romain Duris est de retour en mari et père de famille.

INSIDE LLEWYN DAVIS de Joel et Ethan Coen (le 4 Décembre)
Pourquoi ? Parce que même si on ne sait presque rien sur ce nouveau Coen, si ce n’est que le film se déroule dans le New York des années 60 et sa scène folk, que le cast se compose de Carey Mulligan, Justin Timberlake, F. Murray Abraham et John Goodman, c’est un putain de Coen ! Y’a même pas à réfléchir.

inside-llewyn-davis-creep

ANCHORMAN : THE LEGEND CONTINUES de Adam McKay (le 20 Décembre – sortie US)
Pourquoi ? Parce que. Sérieux. Quoi dire d’aut’e ?

THE WOLF OF WALL STREET de Martin Scorsese (le 25 Décembre)
leonardo-dicaprio-the-wolf-of-wall-street

Pourquoi ? Parce que ce film promet. Réalisé par Scorsese, basé sur les mémoires de Jordan Belfort – un courtier écroué pour fraude boursière et emprisonné 20 mois – adaptées par Terence Winter (Boardwalk Empire, The Sopranos), avec Leonardo DiCaprio, Jonah Hill, Matthew McConaughey, Jon Bernthal, Kyle Chandler, Joanna Lumley, Jean Dujardin, Jon Favreau, Shea Whigham, Ethan Suplee, Rob Reiner et Spike Jonze. Après sa performance dans Django Unchained, on attend avec impatience de voir Léo dans un rôle un peu dark où sa réputation de trousseur de mannequins et de starlettes sera vite dépassée par le mode de vie de Belfort : drogues, alcool et prostiputes, mais aussi lancer de nains et concours de défonce.

DU ZHAN (DRUG WAR) de Johnnie To (TBA)
drug-war

Pourquoi ? Parce que Johnnie To. Et parce qu’on ne désespère pas de le voir sortir sur un écran français après ses bonnes critiques lors du festival de Rome l’an dernier, confirmant que To n’a perdu ni sa niaque (jeu de mot)(raciste) ni son style. Après, comme l’an dernier, et comme pour beaucoup de films asiatiques, débrouillez-vous comme vous voulez pour le(s) voir, mais voyez-le(s) !

NEW WORLD de Park Hoon-jung (TBA)
Pourquoi ? Parce que c’est le second film du scénariste de J’ai Rencontré Le Diable, le récit d’un flic infiltré qui lorsque le boss meurt, se retrouve partagé entre un gangster qui lui porte une confiance aveugle, et un officier supérieur délétère et détaché, incarné par Choi Min-sik.

COVERTNESS de Jang Cheol-soo (TBA)
Pourquoi ? Parce que c’est le nouveau projet du réalisateur de L’Île de la Révolte (Bedevilled, jolie surprise horrifique de 2010) tiré d’un webcomic dans lequel trois espions nord-coréens se font passer pour des lycéens. C’est pile dans les cordes de Jang Cheol-soo, même s’il s’agit cette fois de jouer sur une note plus comique…

WHY DON’T YOU PLAY IN HELL de Shion Sono (TBA)
Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de la première comédie d’action du réalisateur de Himizu, Cold Fish et Suicide Club et donc son premier essai au blockbuster, basé sur un scénario vieux de quinze ans, racontant l’histoire d’un gangster amoureux de la fille de son ancien rival.

THE ZERO THEOREM de Terry Gilliam (TBA)
Pourquoi ? Parce que la bizarrerie entourant ce nouveau délire de Gilliam pourrait faire renouer le cinéaste avec le succès…

COBRA de Alexandre Aja (TBA)
Pourquoi ? Parce que Alexandre Aja peut faire quelque chose d’intéressant avec le pirate de l’espace de notre enfance…

cobra-the-space-pirate

2 thoughts on “Les Films Les Plus Attendus de 2013”

  1. 2013 promet ! Une belle liste des films à venir. Perso celui que j’attends plus que tout autre reste “Gravity” d’Alfonso Cuaron !

    1. Ça fait déjà un moment qu’on l’attend (il faisait parti de ma liste de 2012 qd il était annoncé pour l’année dernière)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s