Les Bastons les Plus Mémorables de L’Histoire de La Série Télé

Lane Pryce vs. Pete Campbell – Mad Men

madmen-KTFO

Ce règlement de comptes a beau voir moins ses deux participants se mettre sur la figure que l’un d’eux se faire rosser vite fait bien fait, les deux manchettes de Lane n’en sont pas moins incroyablement satisfaisantes. Parce qu’après des saisons passées à multiplier les coups de pute et afficher une face de fouine, Pete Campbell méritait de se faire remettre à sa juste place. Même pas besoin de vidéo, un gif suffit.

Furiza vs. SonGoku – Dragon Ball Z

Mugen vs. Jin – Samurai Champloo

Quand deux ronins -les deux héros d’un animé amenés à se respecter mais résolus à s’affronter- se rencontrent, qu’est-ce qu’ils racontent? Des histoires de ronins vous allez me dire, et bah non ils se racontent rien, ils essayent de s’entretuer et ça donne une scène aussi stylée que la série de Watanabe elle-même.

Titus Pullo & Lucius Vorenus vs. gladiateurs – Rome

Avant Game of Thrones, les amateurs de violence à l’ancienne (tendance antiquité) pouvaient se contenter de l’excellente Rome, qui comptait déjà au générique Indira Varma (Illaria Sand, ‘paramour’ de Oberyn) mais n’aura eu que deux saisons pour ce faire.

Ceux qui sont passés à côté de ce chef d’œuvre télévisuel ayant contribué à bâtir la réputation de HBO au tournant du millénaire, peuvent en juger en visionnant ce simple extrait, faisant la part belle aux glaives et autres spatha, et montre d’un usage original du bouclier et de la masse…

“Thirteenth!”

Lucas Hood vs. braqueurs – Banshee

A ce stade, vous l’aurez compris, cette liste pourrait être entièrement tapissée par des extraits de Banshee. Et à vrai dire, il me fut tellement difficile de choisir que j’ai préféré vous préparer un florilège de la série. Logique que je termine par celle qui m’a fait me dire : “ok cette série est très con, mais je vais quand même la regarder parce que putain ce qu’elle est badass!”

Tony Soprano vs. Ralph Cifaretto – The Sopranos

Dans la catégorie ultra-réaliste, ce tabassage un rien plus létal que celui entre Jesse et Walter, l’emporte par la multitude de technique(s) employée(s) : coups de poings, coups de casserole, lancer de poêle, étranglement, décap’four… Difficile de croire que James Gandolfini était foncièrement non-violent. Paix à son âme.

Eli Thompson vs. Agent Knox – Boardwalk Empire

…Et dans cette catégorie, j’ai vu peu de trucs aussi anxiogène, ni aussi violent, brutal, et éreintant, cinétique et cathartique, que cette extraordinaire scène, où culmine à la fois la colère d’un père poussé dans ses derniers retranchements, et notre haine pour le fantastique agent Knox – chapeau à Brian Geraghty, un des meilleurs villains de télévision de tous les temps.

Tout est dans le sentiment de panique, l’urgence du combat, de la mort, et l’accumulation, des coups de scie, de l’étranglement à la cravate, et des coups mats du vase sur le crane de cette ordure, après ceux des poings d’Eli – qui paradoxalement, ne nous est jamais apparu aussi vivant.

Hannibal Lecter vs. Jack Crawford – Hannibal

Qui a dit que le style n’appartenait qu’à l’animation. Hannibal est dans son élément, Crawford, pour ainsi dire, “in the lion’s den”, dans la gueule du loup. Alors si les enjeux ici sont bel et bien annoncés, et la brutalité et la fébrilité de l’action, immédiats, il y a, et c’est une caractéristique de la série, l’idée que violence rime avec style, avec goût. Et il n’est pas impossible de voir dans ce déferlement un véritable ballet, d’une beauté à couper… le souffle. (haha)

Spike Spiegel vs. Vicious – Cowboy Bebop

Ok le style n’appartient pas qu’à l’animation, mais l’animation, c’est le style. C’est la classe absolue.

Dan Dority vs. Captain – Deadwood

… Cependant, loin devant les autres, il y a cette bagarre, à bout de souffle, à bout de force, entre deux second couteaux dont la vie ne pèse pas lourd, comparé à l’enjeu de leur affrontement. Comme pour d’autres entrées de cette liste, cette scène issue de “A Two-Headed Beast” ne fait pas dans la chorégraphie, lui préférant le réalisme, pour gagner en intensité. Aucune grâce, aucun style, pas un bon mot après en avoir terminé. Juste une lutte contre la mort, dans ce que cela a de plus terrifiant, et de plus moche.

One thought on “Les Bastons les Plus Mémorables de L’Histoire de La Série Télé”

  1. Techniquement un film, mais tech-e-niqu-e-ment un épisode de la série, donc pour la forme. N’hésitez pas à faire de même…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s