Machete – Red Band Trailer

Je sais, une bande-annonce de plus pour Machete, ça va peut-être commencer à saouler, mais fermez-la cinq minutes et regardez juste, pour tous ceux qui pensaient, au vu des précédentes, que Rodriguez avait mis de l’agua dans son vino, pensez plutôt gasolina ! Sangre y Tetas cabrones !

Vodpod videos no longer available.

Machete – Trailer

Vodpod videos no longer available.

Je veux prendre cette bande-annonce, et lui faire l’amour passionnément, l’épouser, lui faire un enfant, puis échanger avec elle un dernier regard sur mon lit de mort.

Avatar – Feature Trailer

Ça ressemble toujours à ces films de jeu vidéo, et l’histoire semble aussi naïve que le teaser le faisait sentir. Reste que les images sont superbes, même si ça sent le dessin-animé Disney dopé aux effets spéciaux et à la 3D

Vodpod videos no longer available.

Le nouveau visage de Machete

Déception. Machete, d’heures en heures, semble trahir sa bande-annonce.

Rodriguez dit beaucoup de choses – il est annoncé sur une tripotée de projets c’est donc assez difficile de prendre sa parole au sérieux.

Et pourtant, Machete, annoncé en avril dernier, est entré en production cette semaine avec Rodriguez co-réalisant avec son protégé Ethan Maniquis, et Danny Trejo reprenant le rôle-titre, Cheech Marin et Jeff Fahey reprenant les leurs (yessss !) Variety a aussi confirmé Michelle Rodriguez, Jessica Alba, Lindsay Lohan, et, wait for it… Steven Seagal et Don Johnson. N’en jetez plus ! Si Variety confirme De Niro, mais pas IMDb, cela ne doit pas mettre un frein à notre excitation… Étant donné qu’à la base, la fausse-bande annonce voulait simplement parodier l’aspect gratuit de certains films estampillé cinéma de quartier des 70s. C’était sans compter le charisme bourrin de Trejo et le génie (oui, il faut le dire) de Robert, qui on montré un tel niveau de badasserie que la blague méritait un film.

Seul bémol, et sans vouloir tomber dans la misogynie, les actrices. Michelle Rodriguez ne m’inquiète pas vraiment, parce que même si elle est capable du pire (Lost) elle est aussi capable du meilleur (Girlfight), bref dans le genre badass, elle assure.

Non, celles qui m’inquiètent sont Jessica Alba, et Lindsay Lohan. Autant la présence de la première ne m’étonne pas, vu qu’elle était déjà présente dans Sin City – et puis je l’adorais dans Flipper – et qu’elle peut être une bonne act… Non, vraiment la seule raison pour laquelle Rodriguez l’a foutu dans ce film – tout comme dans Sin City – c’est parce que, permettez-moi l’expression, elle est plutôt jolie.

En revanche je ne comprends pas vraiment la raison qui pourrais le pousser a prendre le pari de relancer la carrière de la Lohan. Elle est en principe sensée participer au truc à trois avec sa daronne et Machete, plan nichon compris. On sait que Alba ne jouera pas ce rôle, vu sa clause de non-nudité (!) mais Lohan n’en a plus grand chose à foutre, après les photos officielles de sa spectaculaire poitrine dans Playboy, et celles, officieuses, de son pubis dans les tabloïds. Ça pourrait être son comeback, parce que contrairement à cette salope d’Alba – qui ne mériterait que des rôles à poil et sans dialogues – elle a du talent, ou du moins de la personnalité. Il suffit de se rematter Mean Girls, qui avait certes l’avantage d’avoir été écrit par Tina Fey. Il faut vous dire qui est Tina Fey ?! J’espère bien…

Alors si j’avoue une part de scepticisme quant à la distribution féminine du film, maintenant le scénario semble en subir les conséquences.

Machete (Danny Trejo, Heat) sera donc employé par un baron de la drogue (Steven Seagal, Under Siege) via un commanditaire (Jeff Fahey, Planet Terror) pour éliminer un sénateur corrompu (Robert De Niro, Meet The Fockers). Piégé et laissé pour mort, Machete ourdira sa vengeance avec l’aide du padre (Cheech Marin, From Dusk Till Down) et d’une hipster (!) fanatique des armes à feu (Michelle Rodriguez, Fast & Furious). Jessica Alba (Sin City) jouera un agent de l’immigration et Lindsay Lohan (Mean Girls) la fille de Fahey On ne sait rien par contre en ce qui concerne Jonah Hill (Superbad) d’une part, et Don Johnson (Nash Bridges) d’autre part, mais une chose est sure, les femmes compliquent toujours tout.

Avatar – Trailer

Voici donc LA bande-annonce que tous les movie-geeks de la planète attendaient, celle du nouveau film de James F. Cameron – de retour après 12 ans d’absence sur le grand écran (une vague histoire de bateau qui coule) – Avatar

Après toute le bruit autour du film, le budget de 400 millions de dollars (répartis dans des effets spéciaux oufs malades) on est en droit de se dire “beaucoup de bruit pour rien” face à cette bande-annonce qui ressemble à une intro de jeu vidéo (Warhammer 40000 ou Halo)… Et après Lord of The Ring, Star Wars, Star Trek, rien de nouveau… Mais à vrai dire, il claque quand même pas mal ce trailer, je vous en laisse seuls juges.

Vodpod videos no longer available.

Car, au lendemain du Avatar Day (!) pendant lequel, dans plusieurs salles de cinémas dans le monde, 16 minutes du film étaient projetées avec lunettes 3D, il faut bien dire que j’ai révisé ma copie, et attends avec une certaine impatience le 16 décembre.

En effet, je serais tenté de paraphraser Steven Soderbergh, qui s’est exclamé “j’ai vu le futur” à la fin de la séance privée organisée par Cameron afin de montrer les prouesses techniques accomplies dans Avatar. Pour Hollywood, l’usage de la technologie “digital 3D” via la caméra 3D-Fusion qu’il a contribué à mettre au point sera est un pari sur l’avenir, pour rebooster l’industrie du film, même si les salles équipées ne doivent pas dépasser les six ou sept mille dans le monde.

Quoiqu’il en soit, j’ai vu le futur. L’immersion est totale, et vraiment très impressionnante, même si elle file un peu mal au crane. Et contrairement à d’autres, Cameron sait raconter une histoire, à la manière d’une bande dessinée, c’est à dire avec une force visuelle démentielle, des héros stylisés quoique stéréotypés, et une certaine densité dans sa mythologie malgré une histoire assez simpliste, qui est celle d’un tétraplégique (Sam Worthington) qui débarque sur une planète que les Terriens tentent de coloniser. Elle est habitée par le peuple (tout bleu) Na’vi, avec qui nous sommes en guerre. Afin de retrouver l’usage de ses jambes, une expérience scientifique le fait renaitre dans un corps parfait (mais tout bleu donc) et il devra combattre les siens, aux cotés d’une na’vi dont il tombe amoureux, et du peuple auquel il a choisi d’appartenir.

Nul doute que si Cameron peut trouver assez de salles pour le projeter, ce sera énorme (le présent teaser a été vu 4 million de fois sur Apple). C’est ultra mainstream (comme Titanic), ce qui signifie un peu stupide (comme Titanic) fait pour un public d’ados de 15 ans. Les dialogues que j’ai pu entendre sont très cartoon, et les personnages ont l’air très unidimensionnels. Le film sera probablement très plaisant, mais forcement un peu facile. Et si cela permet aux films en 3D d’être développés et de révolutionner l’experience de la salle, on ne peut qu’être pour.